Plein Air est la première ferme florale urbaine de Paris, située au pied du réservoir de Belleville, derrière le cimetière de Belleville. Cette parcelle de 1200m², mise à disposition en 2017 par la Mairie de Paris dans le cadre de l’appel à projets Parisculteurs 1, abrite aujourd'hui plus de 250 espèces de fleurs.

EN PLEIN AIR, EN PLEINE TERRE, À LA MAIN

Sans pesticide, sans insecticide, sans engrais chimique, la méthode de culture employée par Plein Air allie biodynamie et utilisation des micro-organismes efficaces, pour une floriculture pleinement respectueuse de l’environnement. Les micro-organismes efficaces sont des bactéries employées comme probiotiques pour le sol et pour les plantes, selon la méthode développée par le Dr Teruo Higa à Okinawa, au Japon.

À la ferme, les nombreuses variétés sont soigneusement choisies pour leur beauté, leur parfum, leur durée de vie en vase et leur compatibilité avec le climat francilien, saison après saison. Cette sélection est d’une grande diversité, avec des dizaines de fleurs et feuillages en simultané. La récolte se fait dans le respect de la plante, pour encourager une floraison longue et abondante.

La mise en culture du terrain a débuté à l’automne 2017. La première saison a été consacrée au défrichage, à la préparation du sol, à l'installation des équipements agricoles, et bien sûr, à la mise en place de plusieurs milliers de plantes. Depuis, chaque saison, on évolue avec le champ, de plus en plus résilient et fertile.

Lors des saisons 2020 et 2021, Plein Air a collaboré avec les maraicher.e.s d’Une Ferme du Perche pour cultiver une deuxième parcelle florale de 2500m² en Basse-Normandie. 

À PROPOS

Longtemps rêvée par Masami Charlotte Lavault, cette ferme à fleurs est devenue réalité en 2017.

Après des études de design industriel à l’Université des Arts Appliqués de Vienne et à Central Saint Martins à Londres, Masami Charlotte se tourne vers l’agriculture. Formée au maraîchage biodynamique au Maroc et en Grande Bretagne, puis à l’utilisation des micro-organismes efficaces (EM) à Okinawa au Japon, et enfin à la floriculture biologique sur petite surface auprès de l’horticultrice américaine Erin Benzakein de Floret Flowers, elle rentre en France pour faire sortir de terre ce rêve un peu naïf.

Ses chroniques végétales paraissent tous les mois dans le mensuel Marie-Claire. Avec Mathilde Bignon et Audrey Venant, elle est co-autrice de Désirée, ouvrage sur la filière de la fleur française, paru en octobre 2020 aux éditions Tana.